OnePiece-World

RPG
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 La route continue

Aller en bas 
AuteurMessage
Magatsu
Mercenaire
Membre

avatar

Nombre de messages : 38
Date d'inscription : 06/06/2008

Feuille de personnage
Exp:
8/85  (8/85)
Niv:
8/10  (8/10)
Fruit du demon:

MessageSujet: La route continue   Jeu 21 Aoû - 11:50

Et ce fut donc après être passé sur une île nommée Jaya que notre ami le mercenaire arriva ici, sur cette île presque identique, Whiskey Peak, une île ou tout les chasseurs de primes se retrouvaient, un lieu où les bagarres pouvaient éclater à tout bout de champ, mais un lieu assez sympa pour un homme tel que Magatsu qui s'amusait bien à fracasser des cranes quand on venait le chercher. Bien évidemment la route avait été longue, et il fallait dire que ce petit navire qu'il avait prit à un semi voleur qui lui avait chercher querelles, n'avait pas aidé à rendre le voyage plus court et plus sympathique. Pourtant il y eu une chose de fort bien agréable pendant ce voyage, un évènements qui avait rendu bien meilleur la seconde partie et qui avait également permis de voyager plus rapidement, mais alors qu'était-ce ? Et bien tout simplement un navire de Marine, des sous fifres ou des larbins qui se dirigeait vers une quelconque île rejoindre leur supérieur ou tout autre chose, mais cela importait. Mais comment leur rencontre, entre le mercenaire et ce bon navire c'était fait ? Et bien ....

Magatsu naviguait donc seul, les bras croisés attendant seulement que le vent porte le bateau vers une prochaine île, il était comme ça, voguant sans de trop grand horizon, ne sachant pas réellement où aller, il était tel une feuille d'un arbre porter par le vent et qui tomberait là où le vent l'aurait laisser. Bref, il naviguait sans trop de difficulté et restait silencieux, il aurait très bien pu penser à haute voix ou bien même chantonner un petit air, mais non, lui restait ainsi, silencieux et stoïque, le visage impassible et peut-être même las de ce temps "perdu" qui ne passait pas. Ce fut finalement après une heure ou deux qu'il repéra un grand bateau, sans aucune difficulté il reconnu à quel camp il appartenait, la Marine. Il sourit un moment, cette rencontre allait se faire comme d'habitude, on allait venir à lui, le faire monter à bord et on allait l'emmener parler au supérieur du navire, et comme la plupart du temps, en quelques minutes la conversation allait partir en vrille et ce serait un carnage, les soldats allaient voler, passer par dessus bord ..... Un jeu qui amusait bien le mercenaire, après tout il n'aimait que trop peu ces soldats sans cervelle et puis un peu d'exercices ne faisait pas de mal.
Comme prévu on le fit monter à bord ne lui posant encore aucune question lui donnant un simple ordre, et oui le pire était là, ces petits chiens de garde à leur maître donnaient des ordres, une chose qui le faisait bien rire, pourtant il le faisait pour bien mieux s'amuser après. Il était donc monter sur le navire et restait sans bouger qu'on l'amène au commandant de ce navire, pour une fois ce fut le commandant du navire qui vint à lui, une bonne nouvelle tiens. Il gardait ses mains dans les poches même si on lui demandait de levé les mains en l'air et de leur donner ses armes, pas fou non ? Lui laisser ses armes, ils pouvaient toujours rêver. Bref, le commandant arriva et lui posa plusieurs question comme qui était-il, que faisait-il seul sur ce petit bateau, où allait-il et toutes les questions habituelles qui faisait sourire Magatsu. Mais au final la seule réponse, lorsque le commandant avait perdu sa patience, était : " eh dis, sa te dirais de virer de mon navire et d'aller nager un peu ? " Vous l'auriez compris, cela ne voulait dire qu'une chose, qu'il allait leur apprendre qui il était et qu'à présent c'était son navire, bien évidemment il ne le garderait que pour un voyage, mais il était aussi évident qu'on lui riait à la figure et que leur armes se braquait sur lui attendant qu'il se rende et s'excuse au passage, ils croyaient surement que cela lui faisait peur ou autre chose chose, pourtant,lui souriait un peu bizarrement et sortait ses mains de ses poches doucement. Cela se sentait, cela se voyait, la plupart des Marines armés étaient des sous fifres qui venait de débuter et qui ne s'était jamais encore battu, leur armes tremblait et leur mains étaient humides, phénomènes bien comique. Finalement après quelques secondes où la tension était au comble pour ces nouveaux, Magatsu attrapa ses deux automatiques et tira à vue d'œil, il visait simplement les armes à feu, toute les armes à feu, du moins toutes celles sorties, c'était une manière à lui, enlever toute les armes à feu pour passer au corps à corps, un combat qui durait donc plus longtemps et qui devenait aussi un peu plus comique. Lui tirait déjà de nombreux coups et plus de la moitié était désarmé, tandis que ses opposants commençaient à peine à ouvrir le feu sur lui, visant sans trop viser presque content d'avoir réussi à tirer, le mercenaire n'avait aucun mal à esquiver les balles, il continuait de tirer jusqu'à que plus personne n'est de quoi tirer une seule balle. Une fois finit, Magatsu rangea ses deux armes à leur place et sourit, il attendait maintenant qu'ils dégainent leur épée et foncent sur lui. La chose la plus marrante était que comme il était prêt du bord, bon nombre de ces bons soldats allaient directement faire un bon plongeon.

Comme prévu toujours, on dégaina son sabre par-ci, par-là, aucune coordination, aucune stratégie juste un foncez dans le tas et arrêtez le. Le premier arriva et Magatsu le fit passer par dessus son épaule pour l'envoyer à l'eau, un petit cri suivit d'un bruit typique des plongeons. Un deuxième puis un troisième arrivèrent pour finir comme le premier, les autres commençaient déjà à douter d'attaquer, pas très marrant tout ça se dit alors le mercenaire. Enfin, d'autres soldats foncèrent sur lui bras levé montrant leur sabre, en moins de quelques secondes ils finirent à terre se tenant le ventre ou la tête laissant leur arme sur le sol du bateau. Le commandant hurlait d'aller attaquer mais certains hésitaient encore, il finit par sortir son propre sabre et foncer sur ce mercenaire qu'il trouvait "odieux" malheureusement il fut accueillit d'un direct droit dans sa mâchoire, puis d'un coup de genou dans le ventre pour être balancer à l'eau comme un vulgaire sac de patates. Le reste des hommes le regardèrent un moment puis un simple mots les fiwwa : "bouh ! " Aussitôt plusieurs soldats se jetèrent à l'eau, d'autre foncèrent encore mais finirent comme les premiers. Bref au bout de quelques minutes le bateau était vide et Magatsu était au gouvernail de ce navire continuant sa route vers cette île connu de tous mais inconnu de son voyage ...

Enfin voila après plusieurs petites heures, il finit sur une quelconque île, sur le port on vint l'accueillir un peu stupéfait et un peu énervé, c'est vrai que sur cette île les gens n'aimaient pas trop la Marine alors voit un navire débarqué les énervait un peu. Pourtant à la surprise générale le navire ne transportait qu'un homme, un simple homme vêtu d'un imperméable rouge ouvert sans rien en dessous, un pantalon noir et ses mains dans les poches, un manche d'une épée se voyait dans son dos, certains crurent que c'était un pirate, d'autre un homme étant de la Marine, bref les opinions étaient varié, et malgré tout aucun ne voulait le laisser passer. Voyant qu'ils étaient bien déterminé à connaître l'identité de cet homme, Magatsu leur dit un peu énervé :

Jsuis pas un Marine bon sang, jsuis Magatsu, un mercenaire au service de personne, le bateau est vide, il m'a juste aidé à la traversée, aller voir si vous me croyez pas.

Ce que fit rapidement deux hommes, une fois le bateau vérifier, ils revinrent avec un regard stupéfait, ce navire était à un commandant assez haut gradés dans la Marine, Magatsu ne l'aurait pas cru pourtant il ne semblait pas gêner et avait même dit qu'il ne s'était pas rendu compte, on hésita finalement à le laisser passer, mais finalement après quelques secondes on le laissa allant inspecter le navire pour voir s'il restait quelque chose d'intérressant. C'était donc alors mains dans les poches que le mercenaire alla chercher une taverne où séjourner un moment en espérant qu'on ne tarderait pas à venir le voir en temps que client ou cliente. Il en trouva d'abord une bien agité, à peine avait-il ouvert la porte qu'il voyait une bagarre éclatée, il referma la porte de la taverne et repartit, d'ailleurs un homme ne tarda pas à sortir par une fenêtre, il poussa un juron et restait sur place. Finalement Magatsu trouva une taverne pas trop trop bruyante et alla comme à son habitude à une table se trouvant dans un coin, uen habitude qu'il avait prit, il avait posé son épée contre le mur à porté de main et ses automatiques se trouvaient toujours au même endroit. Il attendit les bras croisés et une serveuse vint finalement lui demander ce qu'il voulait, il répondit qu'il voulait suelement à borie et elle acquisca avant de finalement partir au bar pour lui apporter sa commande, il la remercia et commença doucement à siroter sa boisson .....

_________________

Aurait-tu besoins de mes services Invité ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Red Ritchie
Capitaine puissant !
avatar

Nombre de messages : 13
Age : 109
Date d'inscription : 02/09/2008

Feuille de personnage
Exp:
0/85  (0/85)
Niv:
7/10  (7/10)
Fruit du demon: Paramecia

MessageSujet: Re: La route continue   Mer 10 Sep - 1:43

Tandis que tous se passait pour le mieux dans cette petit taverne de Whiskey Peak, cette île servant de repère à la plupart des chasseurs de primes de Grandline, le calme relatif de ce bar n'allait pas tarder à voler en éclat. Tout à coups, les portes battantes du commerce volèrent en éclats, laissant apparaître une silhouette à la fois imposante et menaçante. D'après sa forme pour le moins étrange, le barman en déduit qu'il devait s'agir de plusieurs êtres humains se préparant à faire une pause victorieuse et il avait raison. Le groupe d'ombres s'avança assez pour devenir plus visible. Il y avait deux hommes et ce qui pouvait ressembler à un rat. Le premier d'entre eux, un type de taille moyenne arborant un manteau noir et un bob rayé vert et blanc, leva son poing au ciel devant l'assistance plus ou moins attentive et s'écria dans un rire maléfique :

"L'adhérence de la gomme est supérieur à celle du goudron !"

Sur ces mots, l'homme garda sa pause quelques instants. Puis, il descendit son bras et commença à compter certaines personnes le regardant. La plupart des clients présents étaient stupéfaits par cette entrée. Je sens que vous aussi, vous vous demandez qui il est et ce qu'il fait ici au lieu d'être dans un asile de fou. Bien, le temps que ce pirate finisse de faire ses comptes, je vais vous donner ses réponses, plutôt simples. Pour la première, cet homme se nomme Red Ritchie, capitaine pirate de son état et grand fan de pari en tout genre. Pour la seconde, revenons quelques heures en arrière voulez-vous.

Tout commença dans le Batship, le vaisseau des "Bobby's Pirates". Après plusieurs jours à tourner en mer à cause de diverses problèmes liés à la navigation et les monstres marins, les équipiers du capitaine Red commençaient à sentir la fin s'emparer d'eux. Ils étaient ainsi trois à ramper jusqu'au placard renfermant les réserves de nourriture. Parmi eux se trouvait un homme grand et chauve ayant une chaîne et un boulet accroché en bandoulière. Comment ça vous le reconnaissez ? Évidemment, c'est le même homme qui a accompagné Ritchie dans la taverne. Juste à côté de lui se trouvait une jeune femme. Plutôt jolie, ses longs cheveux bleus noués en plusieurs tresses descendaient jusqu'à sa paire de bottes en métal. Enfin, le dernier membre du trio n'était autre que le rat blanc qui se trouve lui aussi dans le bar. Assez petit, il ne semblait pas faire le poids fasse à ses deux concurrents demandeur de vivres. Cependant, ces derniers semblaient garder une certaine distance avec lui. Il fallait dire que le mammifère avait mangé un fruit du démon, le Wani wani no mi, lui permettant de se transformer en crocodile à tout instant. Bref, alors que le trio arrivait à portée de doigt du garde mangé, un scalpel vint se planter sur leur trajectoire. Stoppés dans leur élan, ils se tournèrent vers l'origine supposée du projectile. Ils virent alors un autre homme en blouse blanche tâchée de sang et portant une corde nouée autour de sa chevelure brune. Avec des yeux à faire trembler un capitaine corsaire et tout jouant avec un autre scalpel, il déclara :

"Vous connaissez la règle non ? On ne touche pas à la réserve personnelle du capitaine tant que je ne lui ait pas préparé son repas."
"Enfoiré de cuistot toubib de mes fesses." Répondit la jeune demoiselle avec beaucoup de respect. "Ça fait trois jours qu'on a rien manger, laisse nous au moins prendre des gâteaux apéritif."
"Vous voulez manger avant moi ?" Lança une voix à l'entrée de la cabine. "Venez par là, nous allons régler ça avec un pari."

Rapidement, le quatuor se retourna vers la source de cette proposition. Ils découvrirent une main leurs faisant signe de la suivre. Reconnaissant ce membre, ils se précipitèrent tous vers la sortie de la pièce, les menant droit sur le pont du Batship. Une fois arrivé, ils eurent un choc. Leurs capitaine, Red Ritchie, ayant attaché une flopée de Marine autour du mat principal du bateau. Évidemment, ils s'empressèrent de demander d'où venait ses soldats au vue du désert aqueux qui les entouraient. Calmement, l'homme au bob leur expliqua qu'il les avait trouvé entrain de patauger dans la mer et qu'apparement, un sosie bodybuildé du petit chaperon rouge leur avait piqué leur navire. Ne comprenant pas vraiment la corrélation entre le repas et une bande de Marines , le chauve déclara :

"Capitaine, qu'est qu'ils ont à voir avec notre pari ?"
"Ça vous dirait un petit concours de lancé de chien du gouvernement ? Celui d'entre nous qui arrive à lancer l'un de ces militaires le plus loin par dessus bord pourra manger le repas que notre chirurgien ici présent m'a préparé."
"Je préfère que vous employez le terme charcutier, capitaine." Précisa l'homme en blouse.

Ainsi, devant les mines réjouit de l'équipage et celles décrépites des Marines, la compétition la plus controversée de l'histoire du lancer de soldats avait connu. En effet, à la fin de cette séance de jet, ce fut la jeune femme aux bottes métalliques qui fut déclarée vainqueur par disqualification. En effet, le chauve avait utilisé son arme pour le lancer, le rat s'était transformé en crocodile et le capitaine...vous saurez plus tard pourquoi il a était disqualifié. Voilà donc qu'à l'arrivée à Whiskey Peak, Ritchie, le chauve et le rat descendirent sur la terre ferme tandis que la jeune femme s'empiffrait autant qu'elle pouvait. Toutefois, ce n'était pas tout. Durant la marche jusqu'à la taverne, le capitaine au bob fit un pari avec son équipier. En entrant dans le bar, il devait faire s'écarquiller les yeux de plus de vingt personnes. S'il gagnait, il récupérer la chaine et le boulet de son camarade pour la journée. S'il perdait, il devait payer sa tournée.

Voici donc le pourquoi de l'entrée fracassante et du comptage. Au bout des quelques minutes, Ritchie finit de dénombre les clients surprit et dit fièrement :

"Et de vingt, j'ai gagné donne-moi ton boulet."
"Non." Fit le chauve en montrant un type accoudé au comptoir du doigt. "Celui-ci est borgne, il ne peut avoir qu'un œil grand ouvert, pas les deux. Il ne compte pas."
"Attention mon cher, on ne chipote pas quand je gagne un pari, quand je le perd à la rigueur mais c'est tout. Donne-moi ton boulet et prends ça pour nous prendre à boire le temps que je trouve une place."

Soudain, le capitaine sortit une poignée de pièces d'or venant de nul part et la lança à son second. Ce dernier l'attrapa et lui envoya son arme en rumina. Content de lui et tenant le boulet comme un simple chien en laisse, l'homme au bob regarda autour de lui. Il vit alors une table en coin de la taverne. Elle était occupée par un homme au manteau rouge et aux cheveux argentés qu'il reconnu tout de suite. Il s'agissait d'un ancien équipier quand il était encore dans l'équipage de Shanks le Roux, Magatsu. Il ne le connaissait pas trop vu qu'il n'était pas resté longtemps à bord, mais un ancien camarade restait toujours un camarade, c'était l'une des règles d'or du Roux. Peut être qu'il ne le reconnaitrait pas, mais ce serait étonnant. Après tout, le seul homme au monde à oser porter un bob rayé était le capitaine des Bobby's Pirates. Tout en faisant signe à son rat de grimper sur le boulet, Ritchie se dirigea vers la table. Tout en s'assaillant et en souriant, il déclara :

"Tiens, tiens ne serait-ce pas le petit Magatsu-kun ? Ça fait un bail que nous nous sommes pas vu. Comment vas-tu ? Tu as l'air en pleine forme."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Magatsu
Mercenaire
Membre

avatar

Nombre de messages : 38
Date d'inscription : 06/06/2008

Feuille de personnage
Exp:
8/85  (8/85)
Niv:
8/10  (8/10)
Fruit du demon:

MessageSujet: Re: La route continue   Mer 10 Sep - 17:45

Voila donc des longues et interminables heures qu'un homme s'ennuyait à mourir dans un endroit calme et paisible, du moins plus calme que l'endroit précédent, ici les mercenaires ou les chasseurs de primes restaient là en attente d'un pirate ou d'un équipage complet à stopper et à fracasser avant de toucher la récompense. Les tavernes étaient souvent pleines de diverses personnes, pourtant à part parler, personne ne faisait rien, on parlait tel des petits vieux qui racontaient leur vie à la fois passionnante mais aussi distrayante. On parlait souvent de pirates à capturer, des précédents moyens utilisés pour stopper ou accomplir ce qu'on pouvait qualifier de mission, certains se vantaient pendant que d'autre, très rare cependant, admiraient ces vantards qui mentaient aussi bien qu'ils respiraient. Certains parlaient également d'autre chasseurs de primes, rappelant leur réputation dans le "milieu" et leur exploit ou tout simplement leur dernière capture. Pourtant aussi bien que tous ici présent avaient une vie différente, des envies différentes, tous ici avait un point en commun ou presque à part leur métier : la boisson et le repas, tous ici étaient venus pour boire un coup et manger avant de soit repartir soit attendre patiemment la suite des évènements quels qu'ils soient.

Parmi tout ce monde, se trouvait donc un homme assez "spécial" non pas dans le sens de son originalité par rapport aux autres mais dans le sens du pourquoi de sa venue mais aussi de sa façon de penser et tout autre diverses point que nous oublierons. Celui-ci était habillé d'un imperméable rouge ouvert, dévoilant son torse assez musclé, et oui, il ne possédait rien en dessous et préférait être habillé ainsi. Son pantalon était noir tout comme ses bottes, mais le plus originale, contrairement à ce qu'on aurait pu croire, ses deux armes, ces espèces d'automatiques spécial n'ayant pas besoin de se faire recharger et dont la cadence de tir était plus qu'élevée, n'était non pas dans son pantalon mais dans un étui spécial placé sur son imperméable. Enfin bref, tout cela n'était que son apparence, bien sur on pouvait aussi parler de ses bras croisés et de ses pieds sur la table qui elle se trouvait dans un des coins de la taverne. Il attendait simplement que quelqu'un vienne lui parler, on lui avait déjà servi un repas et deux chopes de bière, il les avait finit sans trop de difficulté, aucune en fait, et on l'avait laissé là comme il était sans venir lui demander quoique ce soit. En fait on parlait surtout beaucoup de lui, du moins deux à trois vorie quatre tables parlaient de lui, surtout quand quelqu'un était venu simplement et l'avait reconnu, Magatsu l'avait reconnu aussi, un chasseur de prime qui l'avait accueillit dès son arrivée, aussitôt on parla de Magatsu essayant de connaître le plus possible.

Mais qui était ce Magatsu ? A vrai dire vous devez le savoir déjà n'est-ce pas ? Magatsu, un simple mercenaire sans but réel dans ce monde, errant à travers les mers gagnant juste sa vie en arrêtant des pirates, en rendant des services à des pirates, en gros il pouvait faire de tout, il oubliait simplement son passé et ne pensant qu'au moment présent. Enfin bref, il était ainsi vivant seul et libre, certains poète dirais : il est tel un nuage, insaisissable, libre et porté là où le vent le mène. Mais bon, lui attendait simplement, il espérait quand même qu'un client potentiel allait venir, il essaya de se rappeler les variantes du clients qui allait définir son prix, ne s'en souvenant plus il en fit rapidement un autre. Il attendit donc fermant simplement les yeux ...

Deux hommes entrèrent dans la salle ou du moins on pouvait les qualifier que comme ça, à moins que ... Bref, l'un des deux compta les hommes présent dans la salle, il déclara enfin avoir gagner le pari. Le pari ? Tiens cela faisait rappeler un ancien compagnon d'équipage, Red Ritchie, ils s'étaient connu alors qu'il était dans l'équipage de Shanks le Roux, très peu de temps donc ... Il ne bougea pas d'un pouce le laissant à ses occupations, comment oublier le passé si ce dernier nous envois ses pions ? Magatsu le regardait à peine, il n'avait plus rien à lui dire, à part si celui-ci voulait "engager temporairement" le mercenaire, mais ça sa risquait pas, bon allez 5% de chance que cela arrive. Enfin bon, il ne bougea pas et l'ignora comme tout les autres présents jusqu'à présent. Cpendant ce Red vint lui parler, "Magatsu-kun" il détestait ça ... Mais bon, il entendit la fin de la phrase et répondit d'un simple ton calme mais peut-être froid :


Red, que viens-tu faire ici ?

_________________

Aurait-tu besoins de mes services Invité ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Red Ritchie
Capitaine puissant !
avatar

Nombre de messages : 13
Age : 109
Date d'inscription : 02/09/2008

Feuille de personnage
Exp:
0/85  (0/85)
Niv:
7/10  (7/10)
Fruit du demon: Paramecia

MessageSujet: Re: La route continue   Jeu 11 Sep - 19:18

Alors que les clients de la petite taverne regardaient Red Ritchie et la partie bourrine de son équipage, Celui-ci attendit la réponse de son ancien camarade tout regardant partout autour de lui. Comme dans ses souvenirs, Magatsu était toujours aussi froid avec les gens et se trimbaler toujours avec une paire de pistolet bien spéciaux. Peut être voulait-il se donner un genre ? Ça le capitaine au bob n'en savait rien et s'en fichait éperdument. Cela n'allait pas l'aider à mieux dormir la nuit, surtout qu'il dort très bien ces temps-ci. Il fallait dire qu'il n'avait pas à se plaindre. Il avait un superbe bateau, un équipage sympathique et presque tout le temps compétent, des amis super marrants quant au problème principal auquel chaque homme avait à faire, l'argent. Cela faisait très longtemps que se n'était plus un problème pour lui. Bref, il avait tout pour vivre son rêve en tant que pirate, à savoir être libre. Depuis tout petit, il avait qu'une seule envie, devenir un grand pirate, non pas par la puissance, mais par la liberté de faire ce qu'il voulait. Ainsi, il répondit à la question de son ancien équipier avec un ton amusé et un grand sourire :

"Ne sois pas si froid Magatsu-kun. Débride-toi un peu, on est dans un endroit super drôle. Ça fait la troisième fois que je viens à Whiskey Peak juste comme ça et je peux te dire qu'ils savent faire la fête les chasseurs de primes."
"Quoi ?!!" S'étonna le grand chauve revenant avec les boissons. "On est à Whiskey Peak ?!"
"Euh..., il serait peut être temps de réagir Tricky." Répondit Red avant de reparler au mercenaire. "Sinon toi, toujours entrain de vendre tes talents pour quelques berrys ? Ou juste boire un verre ? Ou te montrer auprès de la concurrence ?"

Sur ces mots, le capitaine au bob rayé prit sa choppe de bière de la main gauche -attention, détail important- et fit le leva en direction d'une table voisine. A cette dernière était assise ne demi douzaine de chasseur de primes, mais face au provocation du pirate, aucun d'entre eux ne réagirent. Pourquoi ? Tout simplement parce qu'ils connaissaient Red Ritchie, comme la majorité des habitants de l'île. Comme il l'avait dit un peu plus tôt, le commandant du Batship était déjà venu ici par deux fois et à chacune de ses visites, il avait laisser un souvenir presque indélébile. La première fois, il était arrivé à Whiskey Peak à la recherche d'un nouveau compagnon pour son équipage. A cette époque, il traînait avec son rat et une femme aux cheveux bleus dans les rues de la ville. Évidemment, tous les chasseurs de prime de l'île avait prévue la tactique habituelle pour attraper les pirates. Ils les accueillirent comme des héros et les firent boire comme des trous pour mieux les capturer durant leur sommeil. Cependant, ils avaient négligé un détail, le rat. En effet, ils ne savaient pas que cette petite boule de poil avait mangé un fruit du démon. Si bien que lorsque les chasseur de primes tentèrent de l'attraper, ils eurent la désagréable surprise de faire face à un crocodile monstrueux. Dans sa furie, celui-ci réduisit en miettes près d'un quart de l'île. Bref, un souvenir impérissable.

Lors de leur second passage, les "Bobby's Pirates" ont eut droit à un accueil beaucoup plus musclé. Les mercenaires et chasseurs de primes étaient tous sur-armés et prêt à ne laisser aucun prisonnier. Toutefois, quand Red Ritchie les repéra, il décida de faire un pari avec le maire de la ville. A l'aide des canons de son navire, il tira des bourses remplies de pièces d'or et pari sur l'habitant de l'île qui aller en ramasser le plus. Ainsi, tous les chasseurs de primes se battirent entre eux pour récupérer de l'argent facilement gagné tandis que le capitaine au bob et son équipage purent tranquillement faire la fête. Ce jour resta dans les anales de Whiskey Peak comme "l'Ultime Battle Royal". Voilà donc pourquoi les mercenaire de la ville préférait éviter les embrouilles avec Red.

Après un léger soupir nostalgique, le commandant du Batship se tourna vers Tricky, son second et ancien juré d'Enies Lobbie. Il le fixa avec des yeux noir, comme si le chauve avait fait une erreur irréparable. Ne comprenant pas pourquoi il avait droit à un tel regard, le dénommé Tricky hésita même à respirer pendant plusieurs minutes. On pouvait sentir une aura meurtrière émaner des pupilles de Red. En plus, le second voyait bien que son supérieur avait sa main droite sagement caché sous la table. Peut être avait l'intention de le frapper avec le boulet qu'il lui avait prêté ? Prudemment, le chauve déglutit et demanda :

"Qui...qui...qui y a-t-il, capitaine ? Ai-je fait quel...quelque chose qui vous a déplut ?"
"J'ai faim."

Cette simple réponse surprit tellement Tricky, qui en renversa sa chaise et lui avec. Tandis qu'il se relevait en râlant que ce n'était pas la peine d'avoir un tel visage effrayant pour demander de la nourriture et qu'il partit justement en chercher, Red se remit à sourire, prit une gorgée de son verre et dit au mercenaire en rouge :

"Tiens j'ai une idée Magatsu-kun, si tu n'as rien à faire en ce moment, je veux bien te proposer un petit travail. Bien sûr tu seras bien rémunérer, même si ça serait sympa de ta part de me faire une petite ristourne, en souvenir de notre camaraderie."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Magatsu
Mercenaire
Membre

avatar

Nombre de messages : 38
Date d'inscription : 06/06/2008

Feuille de personnage
Exp:
8/85  (8/85)
Niv:
8/10  (8/10)
Fruit du demon:

MessageSujet: Re: La route continue   Jeu 25 Sep - 22:41

Pffff encore une rencontre qui servirait à rien, des mots prononcés et entendus, des personnes allaient l'entendre et allaient y repenser, peut-être se moquer, tout cela l'ennuyait et pouvait fort bien agacer l'homme assis à cet table du fond, dans un des quatre coin de la pièce. A vrai dire rare étaient les choses qui ne l'agaçait pas, peut-être se battre un peu de temps en temps, mais bon, il fallait le reconnaitre à force il s'en lassait presque. En gros rien ne l'intéressait réellement, argent, femme, nourriture, but précis, il n'avait rien envie de tout cela, il menait sa vie seul et était bien comme il était, dépendant de personne et personne ne dépendait de lui, en gros on pouvait le qualifier de libre.

Il était donc toujours assis sur sa chaise, les bras croisés, regardant simplement son interlocuteur assez spécial, un ancien équipier dans l'équipage de Shanks, enfin bref, il soupira, ses hommes semblaient être assez effrayés ou juste débile, il soupira et avait presque envie qu'ils partent, le mercenaire aimait être seul et les bavardages inutiles l'énervaient. Il avait apparemment faim, presque pathétique pensa Magatsu, faire peur à son membre de l'équipage pour qu'il aille chercher à manger, vraiment ce n'était pas terrible de sa part mais bon sa ne pouvait pas changer grand chose rien qu'en y pensant. Il soupira et attendit encore, voila qu'enfin on lui parla à nouveau. D'un air étonné il entendit simplement ce pirate au bob lui dire qu'il avait une petite affaire à lui proposer, il serait bien payer en échange ... Magatsu soupira, devait-il accepter ? Travailler pour un ancien équipier était pas toujours la meilleure des choses, mais avait-il le choix, après tout il était peut-être l'unique client pour un long moment, et ses fond diminuaient de plus en plus. Il réfélchit un moment pour estimer le prix à payer pour son service. Après quelques secondes de reflexions il parvint à fixer un certain prix en tête, il vérifia simplement un peu près ses calculs et déclara d'un ton assez froid :

Si tu veux mon aide, je te demande 446 000 Berrys, tu veux toujours ?

Il sourit simplement, son prix semblait assez "honnête" mais bon, Red allait-il accepter, tel qu'il le connaissait, il se pourrait bien que oui, peut-être même qu'il allait parier pour déterminer le prix, mais cela, Magatsu allait bien sur le refuser, pour lui c'était simple, soit on accepte le prix soit on repart sans rien. En gros, " à prendre ou à laisser " comme dirait certain, mais bon, cela était rare qu'on refuse, après tout, la plupart de ses clients semblaient désesperer et avait accepter n'importe quel prix, même si parfois on payait autrement qu'avec de l'argent, commes par exemple en refilant des babioles qui coutaient un peu plus qu'on l'aurait cru, mais bon, après tout c'était son métier et tant qu'il était payé, rien d'autre n'importait. Il attendait alors maintenant la réponse de Red, et assez bizarrement on les regardait, du moins certains, voyaient surement cela comme une scène d'un spectacle et ceux qui regardaient attendaient également la réponse du capitaine. Quant à Magatsu, il était resté les bras croisés, les yeux fermés attendant simplement la réponse tant attendue ...




{ dsl pas terrible et dis moi aussi si le prix est pas trop "hors contexte" ou trop exorbitant vu qu'en fait je sais pas trop ^^" }

_________________

Aurait-tu besoins de mes services Invité ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Red Ritchie
Capitaine puissant !
avatar

Nombre de messages : 13
Age : 109
Date d'inscription : 02/09/2008

Feuille de personnage
Exp:
0/85  (0/85)
Niv:
7/10  (7/10)
Fruit du demon: Paramecia

MessageSujet: Re: La route continue   Sam 27 Sep - 18:09

[t'en fais pas pour le prix c'est pas un problème pour moi XD,mais avec des prix comme ça, tu as intérêt à être bon XD]

Alors que Red parlait, il voyait son interlocuteur soupirer et avoir l'air agacé. Cela n'offusquait pas vraiment le capitaine des Bobby's Pirates, il en avait l'habitude. Déjà quand le mercenaire faisait partit de l'équipage du roux, ses nuance de soupir étaient plus variées que son vocabulaire. Apparemment ça n'avait pas changé, il avait choisit de vivre libre de toutes attaches sentimentales. En même temps, le pirate au bob se demandait qui pouvait bien vouloir de lui comme nakama, à part peut être pour attiser les feux grâce à ses superbes soupires. Bref, revenons en plutôt à Red. Il attendait avec impatience que son second revienne avec de la nourriture pour rassasier sa faim grandissante. Il trouvait d'ailleurs ça très bizarre, il n'avait plus envie de mangé quand il était entré dans le bar. Après tout, il avait gagné un étale entier de pomme lors d'un pari avec un marchand du coin. Tricky et lui s'étaient donc gavé de fruits juste avant d'entrer dans la taverne. Mais alors, pourquoi avait-il faim ? Serait-ce la nostalgie d'avoir retrouvé un ancien camarade ? le commandant du Batship n'en savait rien. Ce fut donc le grand chauve qui, revenant et posant une assiette du plat du jour sur la table, demanda à son supérieur :

"Capitaine, pourriez-vous lever votre main droite, s'il vous plait ?"
"Hein, pourquoi ?"
"Pour vérifier un truc."

Intrigué par une telle requête de la part d'un de ses homme, Red souleva calmement sa main restée cachée sous la table. Ainsi, quand elle fut visible aux yeux de tous, une grande stupeur s'empara de l'assistance. Un rat vert avec des dents énormes était entrain de mordre la main du capitaine au bob. Bizarrement, ce dernier ne réagit à la douleur qu'après avoir observer l'animal de plus près. C'était son rongeur fétiche, Van. Celui-ci avait faim et avait utilisé sa technique favorite pour demander de la nourriture. Il mordait la main de quelqu'un, lui transmettant ainsi sa faim et le forçant ainsi un chercher à manger. Poussant un cri horrible, Red se leva brusquement et se mit à courir autour des tables avoisinant les sienne. Comment ça une chochotte ? Faites-vous mordre par un rat ayant manger le Wani wani no mi et vous verrez. En effet, ce fruit du démon permet à son utilisateur de se transformer en crocodile assez énorme et en une forme hybride donnant une peau verte, un estomac, des dents et des yeux de crocodile. Inutile de préciser que ce petit Van avait comprit que ses morsures étaient plus efficaces sous sa forme hybride.

Après plusieurs minutes à tenter de détacher le monstre de sa main en la secouant dans tous les sens, Red put enfin se libérer de l'emprise du rongeur reptilien. Tout cela grâce au fameux Tricky. Il avait habillement posé l'assiette de nourriture sur le sol attirant ainsi l'intention du rat. Ce dernier se précipita alors sur son repas et commença à manger dans un fracas qui fit déglutir pas mal de chasseurs de primes présent dans le bar. Une fois complètement remit, le pirate au bob écouta la proposition de tarif de Magatsu. Ce n'était pas vraiment donné pour un citoyen lambda mais pas pour un grand pirate. Ainsi, Red pouvait aisément payer son ancien camarade mais il prit quelques minutes pour réfléchir avant de dire d'un ton sceptique :

"446 000 Berrys, mmh... j'hésite, ça fait beaucoup quand même."
"Hein ! Ne vous foutez pas de moi capitaine !" s'écria le chauve en secouant le pauvre Red. "Comme si l'argent était un problème pour vous ! Vous êtes vraiment un gros radin !"
"Bon ça va, ça va." fit l'intéressé en tendant la main. " Donne -moi un sac en toile plutôt."

Sur ces mots, l'ancien juré d'Enies Lobby lâcha son chef, fouilla dans une des poches de son pantalon et en sortit un sac en toile vide et impeccablement plié. Il le posa ensuite dans la main de son capitaine. Puis, celui-ci l'ouvrit, prit une grande inspiration et souffla à l'intérieur. Évidemment, le sac se gonfla, mais pas d'air. Non, ces parois commençaient à prendre des formes bizarres, comme si on le bourrait de feuilles de papier. Rapidement, le sac se rempli et prit du poids. Lorsque le capitaine au bob eut terminé de souffler, il regarda à l'intérieur du sac, sourit, et le jeta négligemment sur la table juste devant Magatsu, laissant apparaître des liasses de billets verts. A l'instant, le mercenaire venait d'assister à la démonstration du pouvoir du Kane Kane no mi, fruit du démon que Red avait mangé suite à un pari. Depuis, il peut créer tout type de pièces ou de billets et les agglutiner pour en faire des armes en tout genre, faisant ainsi de lui l'homme potentiellement le plus riche du monde. Pas mal pour un radin comme lui. Alors qu'il finit de boire sa boisson, l'homme au bob déclara :

" Voici tes 446 000 Berrys Magatsu-kun, mais avant de te parler de ta mission, nous allons trinquer au souvenir du bon vieux temps. Tricky c'est ta tournée !"
"Je voudrai bien capitaine, mais ça fait deux mois que vous ne m'avez pas payé."
"Ah oui, bon ben c'est ma tournée alors !"

Sur ces mots, il y eut une ovation du publique et, avec un grand sourire Red attendit la réaction de Magatsu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Magatsu
Mercenaire
Membre

avatar

Nombre de messages : 38
Date d'inscription : 06/06/2008

Feuille de personnage
Exp:
8/85  (8/85)
Niv:
8/10  (8/10)
Fruit du demon:

MessageSujet: Re: La route continue   Mer 8 Oct - 20:24

Pendant tout le temps où nos amis pirates sous les ordres de Red au bob vert et blanc, Magatsu patientait, son prix était presque exorbitant mais bon, pour lui ce ne devait pas un problème, il fallait en profiter, après tout ce n'était pas tout les jours qu'on pouvait se faire autant d'argent pour si peu. Mais un détail faisait non pas peur mais allait surement agacé quelque peu le mercenaire, cette abmiance joueuse et trop énergétique, non pas qu'il était ramoli et long à la détente, mais lui aimait et ne supportait que le calme, les rires, les discussions durant des heures, ce n'était absolument pas pour lui, lui préférait largement le calme, les paisibles minutes de silence, il aimait même à la rigueur entendre les oiseaux roucouler ou juste le bruissement des feuilles, mais aussi les vagues de la mer se fracassant sur les rocher ou les paroi d'un bateau, des sons qui pourraient en énerver plus d'un pourtant pour Magats, cela était presque agréable, du moins il préférait largement ces bruits à ceux de marins braillant à tue tête et riant aux éclats. Bref, pendant cette durée où les marins de Red et lui-même riaient ou faisaient des remarques inutiles à leur propre capitaine, tout cela l'agaçait mais bon leur capitaine payait, et puis il se disait juste que c'était les contraintes du métier. Mais bon il se dit qu'à la première occasion il retrouverait un autre client et partirai de cet équipage. Encore fallait-il trouver ...

Bref, Magatsu ne faisait qu'attendre patiemment, il voyait un sac se remplir, il se demanda juste si oui ou non ce n'était pas du faux. Bah dans tout les cas ce n'était pas le plus important. Il attendait encore presque exaspéré de ces discours inutiles, mais voila que le parieur invétéré devenu capitaine décidé de trinquer en souvenir du bon vieux temps. Mouais .... C'était assez comment dire ? ... Puéril ? Surement le meilleur mot à dire, mais bon comment et pourquoi allait-il refuser ? Surtout qu'il avait payé ... Il prit juste une échoppe, trinqua sans dore mot et vida le contenu du contenant. Il reposa alors le verre et recroisa les bras, posant les pieds sur la table et fermant les yeux se balançant en prenant les deux pieds arrière de la chaise comme appui. Il savait que le premier qui tenterait soit une remarque soit une tentative de le faire se louper ou tomber se ferait récompenser d'une balle dans la tête ou juste d'un bonne raclée. Mais bon qui oserait si ce n'était pas Red ? Il le ferait surement pas vu qu'il était trop occupé à rigoler avec son équipage.

Après ne serait-ce que dix secondes, il finit par se lever en mettant les mains dans ses poches, il se dirigea vers la sortie en silence sous presque le regard d'une grande partie de la salle. Il s'arrêta juste au niveau de l'entrée pour dire à Red :

Bon, on je te retrouve au port, je dois faire un petit tour avant.

Il ouvrit la porte et sortit en silence. Il allait devoir marcher un peu et penser un peu à autre chose, enfin bref, il sortit et laissa ses pieds marcher au gré du hasard, peut-être allait-il rencontrer quelqu'un et peut-être même allait-il pouvoir se dégourdir un peu, même si cela pouvait l'agacer parfois, de temps en temps il aimait bien taper un peu sur des crétins trop prétentieux. Bref, il marcha sans trop psavoir où aller juste pour se détendre un peu, après tout rester avec un équipage complet restait toujours une lourde chose surtout quand on aimait presque la solitude et le calme ...




{ dsl c'est court ^^' }

_________________

Aurait-tu besoins de mes services Invité ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Red Ritchie
Capitaine puissant !
avatar

Nombre de messages : 13
Age : 109
Date d'inscription : 02/09/2008

Feuille de personnage
Exp:
0/85  (0/85)
Niv:
7/10  (7/10)
Fruit du demon: Paramecia

MessageSujet: Re: La route continue   Sam 11 Oct - 18:26

Alors que le mercenaire ne semblait pas se préoccuper de ce que faisait Red et la moitié de son équipage, ces derniers continuaient à rire et plaisanter. Après tout, pourquoi changer ses habitudes pour un type morose comme Magatsu. La vie était assez courte comme ça et le capitaine au bob comptait bien en profiter jusqu'au bout. Depuis le départ de son île natal, il avait le rêve de vivre libre sur les mers, alors e n'était pas un petit ronchon qui allait le faire changer d'avis. Après avoir trinqué en signe d'acceptation du contrat et pour se rappeler de vieux souvenir, l'homme ennuyeux de service mit ses pieds sur la tables et se pencha en arrière. Évidemment, cette position piqua le côté enfantin du commandant du Batship. Avec des yeux espiègles, il se frotta les mains et s'approcha doucement des bottes. Au fur et à mesure qu'il avançait, un large sourire apparut sur son visage. Il suffisait d'une légère poussette et hop, vol plané, atterrissage en catastrophe et bonne rigolade. Sentant que les agissements de son capitaine allaient porter préjudice à l'établissement, Tricky le chauve se racla le fond de la gorge assez bruyamment. Il espérait ainsi attirer l'attention d'un des deux protagonistes de cette farce. Action qui réussit. En effet, Red fut dérangé par le bruit et tourna la tête vers son second. Avec une discrétion toute relative, il somma à l'ancien juré d'Enies Lobbie de faire moins de bruit. Il reprit ensuite sa son approche, mais hélas, le mercenaire avait déjà enlevé ses pieds et se dirigeait vers la sortie de l'auberge. Expulsant sa frustration d'un petit coup de poing sur la table, le chef des "Bobby's Pirates" écouta son nouvel employer lui dire qu'il le retrouverait au port un peu plus tard. En faisant de grands signes d'au revoir, Red lui répondit :

"Ca marche Magatsu-kun ! Mon bâtiment est amarré au quai 27. Tu verras il a une chauve souris exceptionnellement bien sculptée en figure de proue."
"Un rond avec deux ailes stylisées, je ne sais pas si on peut appeler ça bien sculpté, capitaine." Rétorqua alors Tricky.
"Pff, tu dis ça parce que tu n'as jamais vu les chauve souris de North Blue."
"Vous non plus capitaine."

Sur ces mots, ils regardèrent le mercenaire s'en aller avant que le chauve n'aille s'assoir à la place de Magatsu. Après un petit moment de silence, où le commandant du Batship finissait sa bière cul sec, son second posa une question en rapport avec la nouvelle recrue. Il demanda si c'était vraiment une si bonne idée que ça de prendre ce gars effrayant pour faire un travaille. Il n'avait pas vraiment confiance en ce mercenaire, pensant qu'il pouvait les trahir pour sauver sa peau. Il avait comme un mauvais pressentiment. Tout en reposant doucement sa chope d'alcool sur la table, l'homme au bob lui répondit avec le sourire :

"Depuis quand un ancien juré d'Enies Lobby à peur d'un simple mercenaire ? Ne t'en fais pas va, c'est juste qu'il compte trop sur lui et pas assez sur les autres, mais à part ça il est pas méchant."
"Ah, en fait il est un peu l'inverse de vous."

Ne comprenant pas où voulait en venir son camarade, Red le laissa rire aux éclats et lui fit payer une tournée. Ainsi, il quittèrent à leur tour le bar de chasseur avec quelques verres dans le nez et les provisions de nourriture et de rhum nécessaire pour reprendre la mère.

Quelques heures plus tard, le trio arriva enfin devant leur vaisseau, le Batship. Le visage du capitaine était radieux, le ventre du rat avait doublé de volume et Tricky avait une mine fatiguée. Suite à un pari perdu, se dernier dut transporter toutes les provisions faites durant la journée. D'une démarche triomphante, Red arriva sur le pont. Celui-ci avait été impécablement briqué et réparé par la seule femme ingénieur du bateau. Dans un rituel très féminin, elle s'amuser à récurer ses outils. Lui faisant un signe, le commandant au bob la salua. Il tourna ensuite la tête vers un autre coin du navire. Il voyait son chirurgien cuisinier guetter les eaux prêt à lancer l'un de ses scalpels. Peut être cherchait-il à ramener du poisson pour le dîner ? Ne pouvant résister à une envie puéril, Red le poussa dans l'eau. Bizarrement, cet acte avait permit au médecin de planter un poisson avec son arme. Après l'avoir aidé à remonter sur le Batship, le capitaine décida d'attendre Magatsu dans un hamac préalablement disposé sur le quai.


[petit post aussi, désolé]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La route continue   

Revenir en haut Aller en bas
 
La route continue
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'étang de Miragoane déborde sur la route nationale numéro 2
» Soumission au parlement de la feuille de route du gouvernement et des ministeres
» Un nouveau compagnon de route
» Sur la route des caravanes
» "La Route Perdue"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
OnePiece-World :: Grand Line :: Whiskey Peak-
Sauter vers: